teaching.gif (337 octets)

 

Archie : il s'agit d'une ressource qui a été ajoutée afin de permettre d'effectuer des recherches de fichiers sur les serveurs FTP. L'utilisation de cette ressource nécessite de posséder un logiciel spécifique dont les fonctions ne sont pas encore remplies par la majorité des clients Web actuels.

ASCII : acronyme de American Standard Code for Information Interchange.
L'ASCII est un regroupement de code binaire à 7 ou 8 bits permettant de représenter les caractères de l'alphabet latin. C'est le code utilisé par tous les micro-ordinateurs pour représenter les textes.

Bookmark : c'est une sorte de carnet d'adresses des sites Web que l'on peut créer dans la majorité des clients Web dévolus comme c'est le cas pour Netscape.

Browser : ce terme, sous la forme Web Browser, sert à designer les clients Web dans les publications rédigées en anglais.

Cache : dispositif utilisé par la plupart des clients Web pour stocker temporairement les informations en provenance d'un serveur en attendant de les afficher. Dans la plupart des cas, cette fonction permet d'accélérer l'accès à l'information.

CERN : Centre européen de la recherche nucléaire. C'est dans les laboratoires de cette prestigieuse institution scientifique que sont nés les principes du World Wide Web.

CGI : sigle de Common Gateway Interface. II s'agit d'un dispositif logiciel qui permet aux serveurs Web d'exploiter les informations récupérées au moyen d'un formulaire. C'est aussi devenu un standard de programmation sur le Web, qui est utilisé notamment pour créer des animations.

Client Web : par souci de simplification, on appelle ainsi tous les logiciels permettant de consulter les documents hypertextes conçus à l'aide du langage HTML et qui résident sur les serveurs respectant le protocole HTTP.

CompuServe : c'est un réseau de communication numérique privé accessible par abonnement. II a popularisé le concept de services en ligne (on-line services).

E-mail : abréviation de l'expression Electronic mail. En français : le courrier électronique.

FTP : File Transfer Protocol. Ce sigle est associé à tous les sites Internet spécialisés dans le téléchargement de fichiers. La plupart de ces serveurs sont accessibles au public.

GIF : acronyme de Graphic Interchange Format. Ce terme recouvre les fichiers d'images enregistrés sous forme numérique en 256 couleurs (8 bits/pixel) respectant le format utilisé sur CompuServe.

Gopher : ce terme est associé à tous les sites Internet spécialisés dans la recherche de documents par menus. Les serveurs Gopher ont en quelque sorte été les précurseurs des systèmes plus évolués que sont les serveurs Web. Depuis une page HTML, il est possible d'accéder à un site Gopher en continuant la consultation avec un simple client Web.

Homepage : c'est la page d'accueil que vous recevez lorsque vous arrivez sur un serveur Web.

Host : l'hôte en français. On désigne par l'un ou l'autre de ces termes, les serveurs qui accueillent vos requêtes sur Internet.

HTML : sigle de HyperText Markup Language. Il s'agit du code de marqueurs utilisé pour mettre en page les documents diffusés sur les serveurs Web.

HTTP : sigle de HyperText Transport Protocol. Norme internationale utilisée sur Internet pour transmettre les données contenues dans les documents hypertextes de type HTML.

HyperText : concept de documents électroniques qui permet de faire résider au sein d'un seul et même fichier, tant les données utiles aux individus que les informations de service qui seront utilisées par les logiciels de consultation. Les documents HTML sont des documents hypertextes.

IETF : sigle de Internet Engineering Task Force. Groupe de travail chargé de réfléchir aux aspects purement techniques de l'évolution des ressources accessibles depuis Internet.

IP : sigle de Internet Protocol. II s'agit du standard de communication utilisé par tous les ordinateurs devant se connecter au réseau des réseaux.

IRTF : sigle de Internet Research Task Force. Groupe de travail chargé de réfléchir aux aspects stratégiques de l'évolution du réseau des réseaux. Il étudie actuellement les répercussions de l'ouverture d'Internet à un plus large public.

ISOC : acronyme de Internet Society Organisation qui se charge d'initier et de suivre les travaux des différents groupes de travail chargés de faire évoluer les ressources accessibles depuis Internet. Dans ce but, l'ISOC contrôle les travaux de l'IETF ainsi que ceux de l'IRTF.

JPEG : acronyme de Joint Photo Expert Group. Ce terme recouvre les fichiers d'images enregistrés sous forme numérique en 16,7 millions de couleurs (24 bits/pixel). Le format JPEG s'appuie sur un algorithme de compression très performant qui réduit considérablement le volume de données à transmettre.

LAN : acronyme de Local Area Network, ce qui se traduit par réseau informatique local ou plus simplement, réseau local. Tout réseau informatique d'entreprise distribuant informations et logiciels en circuit ferme.

Modem : abréviation de MOdulateur/DEModulateur. Périphérique de communication le plus utilisé par le grand public pour connecter un micro-ordinateur à Internet.

Serveur Web : cette expression définit habituellement l'ordinateur qui accueille les documents hypertextes. Un serveur Web peut accueillir plusieurs sites Web.

Shareware : les sharewares sont des logiciels qui sont distribués en versions intégralement fonctionnelles sur les réseaux de communication numériques. On peut les utiliser gratuitement pendant une dizaine de jours mais, au-delà de cette période d'essai, il faut acquitter le montant de la licence d'exploitation pour se mettre en règle.

Site Web : on qualifie de site Web un ensemble de documents hypertextes constituant un fond documentaire homogène, ou présentant une certaine unité dans la manière de communiquer l'information. On parle ainsi souvent de site Web dédié à l'aéronautique ou de site de commerce électronique.

TCP/IP : acronyme de Transmission Control Protocol / Internet Protocol.
C'est un ensemble de règles de communication auxquelles doivent se plier tous les logiciels offrant une fonction d'échange de données sur Internet.

WAIS : acronyme de Wide Area Information Server. Méthode de recherche de documents qui s'appuie sur la mise en place de serveurs spécialisés abritant de gigantesques bases de données référençant les ressources accessibles au travers d'Internet.

World Wide Web : ou WWW ; on regroupe sous cette expression, tous les serveurs contenant des documents HTML et qui, en raison des liens hypertextes que contiennent ces derniers, constituent une gigantesque toile d'araignée numérique de couverture mondiale.
© Netscape et le Web pour les Nuls

 

retour

Pedagene

suite