PAUL BOUCABEILLE

Il est né à Lille (Nord), le 18 Février 1872.

En 1890, il entre à l'école militaire de Saint Cyr et en sort en 1892 comme sous-lieutenant au 8° régiment d'infanterie de marine. C'est la pleine époque de la colonisation.

En 1893, au Tonkin, il fait la connaissance de Galliéni.

Promu lieutenant en 1894, il accompagne le Général à Madagascar jusqu'en 1899.

De 1900 à 1902 le capitaine Boucabeille est à l'école Supérieure de guerre.

Il se marie en 1902 avec Hélène Mousnier. Ils auront quatre filles.

Ses différentes missions le conduisent en Chine où il fait du renseignement (espionnage) en 1905, puis à nouveau au Tonkin en 1906.

En 1908 on le rappelle en France à l'état Major.

En 1913 il est à Dakar où il devient chef d'Etat Major des troupes de l'AOF (Afrique Occidentale Française).

En 1914 il rentre en France et obtient le grade de Colonel ; blessé en 1915 pendant la Grande Guerre (première guerre mondiale), il quitte la zone des armées. Galliéni, nouveau ministre de la guerre, le prend alors comme chef de cabinet.

En 1916 il est envoyé comme attaché militaire à l'ambassade de France à La Haye (Pays Bas). Ses fonctions consistent entre autres, à diriger les services d'espionnage en Allemagne.

Nommé Général en 1917, il reste à La Haye jusqu'en 1919, date à laquelle il prend une retraite anticipée pour raisons de santé.

En 1921 il est appelé par A Michelin et placé à la tête du Comité Français de Propagande Aéronautique, chargé de développer l'aéropostale et l'aviation civile en France.

Il meurt à Capdenac (Aveyron) le 29 Août 1945.

Durant sa vie il a écrit plusieurs ouvrages sur Madagascar, le Tonkin, la guerre des Balkans ainsi que des livres de pédagogie militaire.