DOCUMENTS

MADAGASCAR : La grande île

C'est une île de l'Océan Indien située à l'est du continent africain, en région tropicale.

Sa superficie est de 587 000 km² soit environ celle de la France et de la Belgique réunies.

La capitale actuelle est Antanarivo (Tananarive).

Les premiers habitants de cette île furent, semble-t-il des peuplades venues d' Indonésie et de Malaisie. Peu à peu, Madagascar connut l'installation d'autres arrivants tels les Portugais, les Arabes, les Africains qui, par le trafic maritime, ont fondé des comptoirs commerciaux autour de l'île notamment dans des ports comme Diégo-Suarez, Tamatave, Majunga et Tuléar. Tous ces peuples se sont mêlés, on compte environ 25 ethnies (peuples) possédant chacun son dialecte. Le français est la seconde langue du pays.

Madagascar fut découverte par les Européens à la fin du XV s. Colbert au XVII s y envoya des colons qui s'installèrent aux environs de Fort Dauphin. Sous l'Empire, les Anglais chassèrent les Français de l'île. Mais en 1894, une expédition française conduite par le Général Duchesne aboutit à la signature d'un traité de protectorat (la France contrôlait ainsi politiquement et économiquement Madagascar), sous le règne de la reine Ranavalona III.

Une violente révolte entraîna le gouvernement français à annexer l'île en 1896. Madagascar devint alors colonie française. Le Général Galliéni la pacifia et l'organisa de 1895 à 1905.

En 1960 Madagascar obtint son indépendance.

La flore de l'île est l'une des plus riches et des plus variées du monde : orchidées, acajous, baobabs, manguiers, eucalyptus, hibiscus, bougainvillées... n'en sont que d'infimes exemples. La faune est elle aussi remarquable : si les serpents venimeux et grands fauves sont absents de l'île, on compte des milliers d'espèces animales dont certaines sont les plus anciennes de la planète : tortues de mar, caméléons de toutes tailles, nombreux lémuriens ( singes des régions tropicales)

L'économie malgache est surtout basée sur la production agricole (riz, café, canne à sucre, vanille, coton, plantes médicinales) et l'exploitation de minerais (uranium,mica, graphite, pierres précieuses)

Malgré toutes ces richesses naturelles, Madagascar, dont la population s'accroît sans cesse, connaît de graves difficultés économiques et politiques. La pauvreté y est préoccupante.

Voici quelques liens sur Madagascar :

Des pages sur l'actualité à Madagascar

Visiter les Monuments de Madagascar

Explorer Madagascar. Site en anglais

Liste de liens sur Madagascar (texte en anglais. Liens sur des sites anglophones et francophones)

LA COLONISATION

Qu'est-ce-que la colonisation ?

C'est le fait de conquérir un pays par la force ou non, et d'y imposer une domination politique, économique et culturelle : celle du colonisateur sur le colonisé.

Le peuple colonisateur est souvent plus "avancé" d'un point de vue technologique (armes, machines ...) que le pays colonisé.

Au XIX°s et au début du XX° s, les pays d'Europe comme la France, l'Angleterre, l'Allemagne, l'Espagne et le Portugal ont rivalisé pour la conquête de colonies, surtout en Afrique et en Asie (voir carte).

Attention : la colonisation ne date pas uniquement du XIX°s, elle a commencé sous l'Antiquité avec les Grecs et les Romains notamment, puis s'est poursuivie à l'époque des grandes découvertes : XV° XVI° XVII° s.

En France, à la fin du XIX°s et au début du XX° s, l'opinion était divisée en deux camps :

1) Ceux qui étaient favorables à la colonisation, comme Jules Ferry ou Eugène Etienne.

Pour eux :

- Il s'agissait d'une "oeuvre humanitaire" : il fallait apporter civilisation et connaissances aux peuples colonisés.

- Les enjeux étaient d'ordre stratégique : la marine française avait besoin d'abris solides, de défenses et de centres de ravitaillement. C'était également un moyen de faire valoir la mission scientifique de ces expéditions.

- D'un point de vue politique : c'était par l'importance de ses conquêtes qu'un pays prouvait sa puissance.

- L'intérêt était aussi économique : les colonies étaient des sources de matières premières. Elles permettaient d'alimenter et de faire fonctionner les industries et le commerce français et de s'approprier une clientèle.

2) Ceux qui étaient opposés à la colonisation comme Georges Clémenceau et Jean Jaures.

Pour eux :

- L'occupation de territoires appartenant à d'autres peuples était une véritable piraterie. Il était honteux d'exploiter les habitants et les ressources de ces pays.

- Cette expansion coûtait cher à la France en vies humaines (beaucoup de soldats mouraient lors des guerres) et en argent.

- Il fallait penser à préparer la revanche contre l'Allemagne (guerre de 1870) et reprendre l'Alsace et la Lorraine.

- Les rivalités avec d'autres pays européens pour la conquête de colonies, risquaient d'entraîner des guerres en Europe

SOMMAIRE

DOCUMENT 2