LE GENERAL GALLIENI

Joseph Gallieni est né à Saint Béat (Haute Garonne)en 1849.

Après l'école militaire de Saint Cyr, il entre dans l'infanterie de marine avec le grade de sous lieutenant en 1870. Il participe à la guerre contre la Prusse où il est blessé et fait prisonnier.

Capitaine en 1878, il est envoyé en Afrique au Niger où il négocie avec le Sultan Ahmadou, un traité accordant à la France le commerce du Haut Niger (1881).

Lieutenant Colonel, il est envoyé au Tonkin (1893-1895), où il lutte contre les pirates chinois puis consolide la présence en organisant l'administration du pays. Son principal collaborateur est alors le commandant Lyautey.

Gouverneur général de Madagascar de 1896 à 1905, il rétablit l'ordre dans la nouvelle colonie française et dépose la nouvelle reine, Ranavalona III (elle doit renoncer à régner et partir en exil)

Il rentre ensuite en France. Le 26 août 1914 il est nommé gouverneur militaire de Paris ; c'est à lui que l'on doit la victoire de la bataille de l'Ourcq (épisode des taxis de la Marne).

Ministre de la guerre en 1915, il meurt des suites d'une longue maladie à Versailles en 1916.

On le nomme Maréchal à titre posthume en 1921.

Il a écrit de nombreux ouvrages.

Pour pacifier les pays colonisés, il préconisait la méthode de la "tache d'huile". Selon le général Gallieni, l'action militaire devait être accompagnée d'une aide aux peuples colonisés dans différents domaines, comme l'administration, l'économie et l'enseignement. Elle nécessitait un contact permanent avec les habitants ainsi qu'une parfaite connaissance du pays et de ses langues.

SOMMAIRE

DOCUMENT 4